• Accueil
  • > Archives pour février 2011

Archive pour février 2011

Menaces par le syndicat des énergies renouvelables

Vendredi 25 février 2011

 

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

Le syndicat des énergies renouvelables, oubliant que le tarif de rachat de l’électricité photovoltaïque est subventionné par le consommateur final qui va subir dans les années à venir une augmentation notable de sa facture d’électricité a menacé de la perte de 25000 emplois dans la filière et de la disparition d’un grand nombre d’entreprises du secteur si le nouveau cadre de régulation était mis en place  par le gouvernement.

Photovoltaïque en Europe : diminution des subventions

Jeudi 24 février 2011

 

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

 

La forte progression des installations photovoltaïques en Europe et les conséquences sur la note que vont devoir payer les utilisateurs commencent à effrayer les gouvernements des principaux états et les politiques de soutien à la filière photovoltaïquesse font de plus en plus restrictives.

En Espagne le gouvernement a décidé de réduire de façon unilatérale le nombre d’heures de fonctionnement des installations photovoltaïques de 30% en violation flagrante des contrats signés, ce qui a provoqué une réaction de la commission Européenne.

La grande Bretagne est aussi en train de se pencher sur un nouveau système d’incitations fiscales dans le domaine photovoltaïque, bien évidemment en baisse.

En république Tchèque c’est par l’intermédiaire d’un impôt de 26% pour les parcs supérieurs à 30KWc que le gouvernement espère faire baisser la température.

L’Allemagne, premier marché mondial pour le photovoltaïque va avancer de 6 mois la date de la prochaine baisse des tarifs de rachat garantis

Sortie du moratoire du photovoltaïque: les décisions sont proches

Mercredi 23 février 2011

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

 

 

 

Les principales pistes pour sortir du moratoire et renforcer la filière photovoltaïque en France ont été révélées par le premier ministre François Fillon.

Objectif annuel de 500 Mwc.

Appel d’offre pour les projets importants (supérieur à 250Kwc)
Appel d’offre simplifié pour les projet intermédiaires (compris entre 100 et 250Kwc)

Baisse du tarif de rachat de 20% en 2011 puis de 10% les années suivantes.

Version finale rapport Charpin sur filière photovoltaïque

Vendredi 18 février 2011

 

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

 

 

 

Le rapport final sera remis aujourd’hui vendredi 18-02 au gouvernement.

Le nouveau cadre réglementaire pour réguler le marché est toujours prévu pour le 9-03-2011

Photovoltaïque : sortie du moratoire difficile

Mercredi 16 février 2011

 

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

Comme tous les qui s’emballent à cause d’une trop grande spéculation, la sortie du moratoire va être compliqué. Le principal problème réside dans l’ensemble des projets qui ont été bloqués, car s’ils sont représentés à la sortie du moratoire le système pourrait exploser.

La mission Charpin préconise entre autres un système de garantie ou de dépôt bancaire afin de faire le trie entre les produits sérieux et ceux purement spéculatifs.

Photovoltaïque, les professionnels inquiets

Mardi 15 février 2011

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

 

 

 

Les professionnels de la filière photovoltaïque sont apparus très inquiets après la réunion de concertation pour sortir du moratoire. Ils craignent une très forte baisse du tarif de rachat garanti de l’électricité photovoltaïque ce qui pénaliserait nombre d’entreprises du secteur.

Le moratoire se termine le 8 mars date limite à laquelle le gouvernement souhaite mettre en place le nouveau cadre juridique.

Photovoltaîque : forte progression à la Réunion

Jeudi 10 février 2011

 

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

Fin 2010 90 MWc provenant d’installations photovoltaïques avaient  été raccordés au réseau d’électricité de l’ile et 50 MWc supplémentaires sont prévus sur 201.

La réunion : réconciliation photovoltaïque et agriculture

Jeudi 10 février 2011

 

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

 

 

Akuo énergie vient d’installer une ferme photovoltaïque en partenariat avec des agriculteurs. Le projet consiste à alterner en toiture des panneaux photovoltaïques et des ombrelles translucides permettant d’abriter des plantations florales.

Dans un autre site des bandes de panneaux photovoltaïques sont combinés avec des espaces cultivable.

Un projet devrait combiner des serres photovoltaïques et la culture de légumes anciens.

Les problèmes rencontrés découlaient de la pression sur le foncier agricole des projets dans le domaine photovoltaïque.

EDF ENR triple sa production dans le photovoltaïque

Mercredi 9 février 2011

 

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

 

 

 

La filiale d’EDF aura triplé sur 2010 sa production d’électricité à partir de l’énergie photovoltaïque, avec une bonne rentabilité.

Le photovoltaïque français vistime de son succés.

Mercredi 9 février 2011

 Source : batirama.com/ E. Jeanson

 

 

Comascotec, le site du façonnage du verre, des machines et des outils, 41 000 visiteurs professionnels

Second-Fair, la foire du façonnage du verre, des machines et des outils sur Internet, 20 000 visiteurs professionnels

 

Rappelons que le parc photovoltaïque français s’établit en 2010 à 925 MW, dont 760 MW en métropole. Cette puissance installée a progressé de 243 % par rapport à l’année 2009. Avec 656 MW installés en 2010, la France est le quatrième marché européen du photovoltaïque, derrière l’Allemagne (+ 800 MW), la République Tchèque (+ 1 200 MW) et l’Italie (+ 1 700 MW).

 

Victime de son succès

 

En 2010, 600 MW/h ont été produits en France (équivalant à la consommation électrique annuelle de 240 000 habitants). Le photovoltaïque représente 0,11 % de la production d’ENR (0,05 Mtep, sur un total de 7,2 Mtep d’électricité renouvelable produits). Mais voilà, le photovoltaïque a été en quelque sorte victime de son succès en 2010.

Après trois baisses du tarif d’achat de l’électricité photovoltaïque dans l’année, le « coup de grâce » a été porté le 9 décembre, date du décret qui suspend pour 3 mois l’obligation d’achat pour les nouveaux projets, hors installation dont la puissance est inférieure à 3 KW (résidentiel). L’objectif était de faire face à l’augmentation de la file d’attente de projets, qui se monte à plus de 4000 MW, sachant que le nombre de projets déjà enregistrés dépasse largement l’objectif fixé par le Grenelle.

Le gouvernement souhaite limiter la croissance de la filière à 500 MW par an. Depuis décembre, le secteur vit donc en attente des décisions gouvernementales, annoncées pour fin février, à l’issue d’une concertation conduite par MM. Charpin et Trink. En attendant, de nombreuses entreprises souffrent aujourd’hui de cette mise entre parenthèses de leur activité et de leurs projets, qui pourrait être fatale à certaines.

 

Des remèdes à venir ?
De son côté, le SER-SOLER travaille à consolider et développer la filière industrielle française, en identifiant les produits fabriqués en France, grâce à la création d’un nouveau label d’origine, aux exigences de qualité fortes. Ce « label France » pourrait être mis en place d’ici 3 mois. Le syndicat professionnel propose par ailleurs un volet industriel impliquant les acteurs français, dans le cahier des charges des futurs appels d’offres des centrales. Enfin, il souhaite fédérer l’aval de la filière – en particulier, les développeurs de projets – pour constituer un portefeuille de commandes à même de susciter l’investissement dans l’outil industriel de l’amont.
Le SER-SOLER propose au gouvernement la mise en place d’une régulation par le volume de CSPE (contribution au service public de l’électricité) plutôt que par le volume de puissance, ce qui devrait permettre une croissance significative du marché en 2020. Il souhaite également la mise en place d’un mécanisme de transition permettant une sortie du moratoire, qui permette de préserver les emplois et l’activité de la filière, la création d’une gouvernance au sein du comité de suivi des énergies renouvelables du Conseil Supérieur de l’Energie, qui associerait les pouvoirs publics, les professionnels et les consommateurs. Enfin, une publication régulière et exhaustive des files d’attentes pour l’accès au réseau permettrait d’apporter plus de transparence.

 

Source : batirama.com/ E. Jeanson

 

12